Bonjour




Peut-on être à la fois freelance et employé

id de l'article

 10

 Nombre de vues (459)
posté par le pseudo de l'auteur
 site





description de l'article

Peut-on être à la fois freelance et employé

Être freelance, c'est bénéficier de plusieurs avantages dont l'autonomie. Avec un tel statut, il est possible de changer de profession et cela d'une manière plus simple et efficace. Aujourd'hui, beaucoup de travailleurs du monde entier se donnent librement à une telle aventure. Ce qui inclut plusieurs activités à l'adaptation.

Faire du freelance est de nos jours à la mode. Cependant, il convient d'apporter quelques éclaircissements sur ce domaine d'activité car cela porte souvent confusion. On parle généralement de freelance mais bon nombre de travailleurs ignorent ce que cela signifie réellement. Ce dernier est-il un salarié ? ou s'agit-il de deux profils complètement différents. Pour bien faire la part des choses, il faut s'intéresser à ce qu'est le freelance et les facteurs qui le caractérise. Est-il possible d'être à la fois pigiste et d'obtenir un contrat CDI ? C'est ce que nous verrons à travers cet article. Découvrez tout sur le statut d'un indépendant.

Un freelance, c'est quoi ?

Si vous souhaitez jouir d'une certaine liberté que ce soit financière ou autre, il vous faudra donc opter pour le statut de freelance. Vous devez aussi savoir qu'un autonome a la possibilité d'être à la fois entrepreneur, employé et propriétaire. Aucun statut juridique ne vous est imposé lorsque vous êtes pigiste. Vous avez la totale liberté de choisir votre statut.

Le mot freelance est un mot anglais qui désigne un salarié autonome. C'est un terme dont l'usage sert à désigner plusieurs activités professionnelles. Ces dernières sont souvent issues de différents secteurs. On parle donc des travailleurs indépendants dans des domaines comme la comptabilité, le marketing digital, l'informatique, le graphisme, la rédaction web et pleins d'autres exemples. Ainsi, pour mieux définir le freelance, on dira que c'est un prestataire qui met à la disposition des intéressés plusieurs types de services.

Cette profession est une pratique bien récurrente. En effet, plusieurs entités indépendantes sollicitent la plupart du temps l'aide de ces consultants autonomes. Les micro-entreprise font également appel à leurs services en favorisant plusieurs types de compétences. Cela peut avoir rapport avec le dynamisme et la flexibilité de l'exerçant.

Quelles charges assumées en tant que freelance ?

Le freelance doit répondre à certaines obligations dont les charges qui lui sont imposées. Elles varient selon le choix du statut juridique. L'exerçant indépendant à la possibilité de travailler en tant que micro entrepreneur.

Le consultant indépendant doit contribuer à certaines tâches comme:

  • Les impôts sur les sociétés
  • Les frais de profession
  • L'impôt sur le revenu
  • La cotisation foncière des entités

Ces charges lui permettent entre autre d'assurer:

  • La retraite;
  • L'invalidité;
  • La sécurité sociale;
  • L'arrêt maladie, etc.

Quelle nuance fait-on entre le freelance et le salarié ?

Évidemment, il existe plusieurs différences entre le freelance et l'employé rémunéré. Cette distinction peut se trouver au niveau de nombreux avantages, des revenus et du temps de travail.

Dans le cas où le salarié se situe dans un paiement mensuel fixe, celui du travailleur autonome peut varier. Il faut donc se référer à son chiffre d'affaires. On en déduit que l'employé ou le salarié bénéficie d'une certaine sécurité financière. Ce qui est souvent contraire à un travailleur indépendant.

On prélève directement sur la paie du salarié des charges importantes. Ce qui lui procure des avantages très significatifs. On note entre autre:

  • Les droits à la retraite
  • Les droits au chômage
  • Les droits à l'arrêt maladie, etc.

Par contre, les charges prélevées chez le freelance sur son chiffre d'affaires sont moins conséquentes. Ce qui le disqualifie d'une assistance ou protection sociale comparativement au salarié.

Il est également important de noter des dissemblances au niveau du temps de travail. À ce propos, les deux statuts ne fonctionnent pas de la même manière. Les horaires du salarié sont fixes et ne changent pas. En plus de ça, il a le droit d'obtenir un congé payé. Le travailleur indépendant programme lui-même son planning pour la réalisation de ses missions. Cela dit, sa liberté a quand même une certaine limite. Il est tenu de rendre son travail à temps et doit prendre le temps de s'y appliquer efficacement.

Peut-on associer un CDI et un métier de freelance ?

La plupart des travailleurs font le choix de fusionner le profil freelance à celui de l'employé. Ce qui n'est d'ailleurs pas interdit dans le code du travail. Il peut toutefois exercer en tant qu'indépendant à ses heures libres. Cette manière de procéder lui permet de lancer son projet et de bien le lancer.

Cependant, avant de songer à devenir travailleur indépendant, le salarié doit au préalable prendre quelques mesures comme celles de:

  • S'engager à respecter un accord de non concurrence envers son employeur
  • Souscrire à une sécurité sociale pour indépendant
  • Pratique des activités différentes à celles exercer par la fonction publique
  • Disposer d'un contrat lui permettant de travailler en freelance.

Pas besoin de vous le rappeler, vous savez déjà que le statut doit être également pris en compte. Lorsque le salarié associe un CDI et un portage salarial, on peut dire qu'il possède deux types de contrats de travail. Ce qui a tout le mérite d'être avantageux pour ce dernier surtout sur le plan financier. Néanmoins, il faut comprendre que ce choix n'est pas sans risque car vous dépasser ainsi, la limite fixée pour le taux horaire.

Chose très importante, c'est de toujours veiller à mentionner les deux statuts adoptés en tant que freelance. De ce fait, vous éviterez plusieurs types de problèmes.

Quel statut choisir pour sa société ?

Vous avez le choix entre plusieurs entreprises, lorsque vous décidez de créer votre société. Noter qu' en fonction de votre profession, certains statuts juridiques seront plus bénéfiques que d'autres.

Sauf si vous désirez associer votre emploi à votre activité de freelance. Dans ce cas, vous devez choisir le statut juridique de société. Ainsi, veillez à faire une sélection dont les procédures administratives et fiscales sont moins compliquées.

Vous devez déjà bien vous en rendre compte, fonder et gérer une société n'est pas une chose très facile. Vous aurez à dépenser beaucoup d'énergie en tant qu' entrepreneur. Mais si vous optez pour un portage salarial, le temps accordé à vos tâches et missions ne sont pas les mêmes lorsque vous êtes entrepreneur.

Parlant de statut juridique, celui de micro entreprise est souvent le mieux adapté. Celui-ci permet de créer et de gérer plus facilement une entreprise. C'est un registre mis en place permettant aux indépendants de tester une profession sans d'importantes contraintes, ni frais de création dès le début de l'activité. En plus de cela, toutes les procédures que vous aurez à mener sont bien minimisées pour que vous puissiez gérer facilement votre entité vous même.

Cependant, pour un employé qui souhaite entamer une activité en tant que freelance, adopter un statut de micro-entreprise est ce qu'il y a de plus raisonnable à faire. Ainsi, il pourra aisément gérer sa société.

Toutefois, si vous le souhaitez, vous pouvez opter pour une forme de statut d'entreprise plus classique. Ce faisant, une entité individuelle se charge de gérer seul l'évolution de sa fonction et ce en tant qu' indépendant.

À quel régime social peut-on souscrire en tant qu' employé et freelance ?

Lorsque vous êtes employé dans une société, vous êtes automatiquement soumis à un régime de sécurité sociale. Ceci vous donne donc le droit d'être affilié à la caisse Primaire d'assurance maladie (CPAM). Si vous avez l'intention d'associer le portage salarial avec une activité freelance, sachez que vous serez rattaché à la sécurité sociale des indépendants (SSI).

Il faut noter que la SSI met en place une transition progressive vers une ouverture des droits à la protection sociale après la suppression du RSI en 2018. Celle-ci est focalisée sur le régime général de la sécurité sociale.

Combinant le statut d'employé et de freelance, vous participer à la cotisation de la CPAM et de la SSI. La CPAM au statut de l'emploi salarial et la SSI au statut de votre activité de freelance.

Le fait de participer à une double cotisation aux différents statuts de protection sociale ne nécessite pas un remboursement volumineux au niveau des soins de santé.

L'assurance maladie et maternité à vous avez été affilié avant l'association de votre profession salariale et de votre activité freelance se chargera de rembourser vos frais de santé. Il en sera de même pour les indemnités au titre d'un congé maternité.

Soyez sûr d'une chose, si vous êtes employé et freelance vous obtiendrez une bonne protection sociale. Ce qui ne sera pas forcément le cas d'un exerçant indépendant.

Dans la mesure où vous envisagez d'abandonner votre profession salariale pour plus vous adonner à votre activité freelance, vous devez vous y prendre d'une certaine manière. Ainsi, il vous est possible d'adhérer à des contrats d'assurance complémentaire. Il peut s'agir du contrat d'assurance chômage ou d'une prévoyance santé.

En somme, la plus grande préoccupation de tout débutant freelance est de savoir s'il est possible de combiner un travail indépendant et un travail en tant qu' employé. Pour cela, il faudra s'intéresser et bien maîtriser les statuts auxquels répondent ces activités professionnelles. Les connaître permettrait de bien faire son choix. Quand bien même que, associé les deux, représente un énorme avantage même si vous y consacrer plus d'heure que prévu.


TAGs
Freelances
partagez l'article sur les réseaux Facebook Twitter Linkedin email











6 Autre(s) annonce(s) de site










Autre(s) Annonce(s) de la même catégorie "conseils et astuces(4)"












Les Articles Consultés Récemment