Bonjour




Publicité plus ciblée

id de l'article

 12

 Nombre de vues (210)
posté par le pseudo de l'auteur
 Brady





description de l'article

La collecte de données dans le domaine de la publicité a évolué au cours des dernières années. Ceci grâce aux consommateurs qui sont de plus en plus connectés à leurs smartphones.

Les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazone, Microsoft) et les règles publicitaires sont désormais une source précieuse de monétisation. Concernant ces derniers, il ne s'agit rien d'autre que des téléphones et des applications. Ceux-ci fournissent aux marques des informations sur les habitudes des utilisateurs. Ce qui se fait souvent par la méthode de géolocalisation ou de consommation.

Lorsqu'on se réfère aux outils les plus utilisés, les cookies sont couramment exploités. Il s'agit de petits traceurs qui s'installent automatiquement lors d'une visite sur un site internet. Leurs utilisations permettent d'identifier les internautes ou de stocker leurs préférences. C'est aussi une manière de leur créer des profils publicitaires.

La stigmatisation des publicités personnalisées devient de plus en plus grandissante. Les traceurs en question peuvent s'avérer gênants pour les utilisateurs. Ceux-ci peuvent même les amener à s'inquiéter de la sécurité des données. Google a annoncé qu'il cesserait d'utiliser les cookies dans son navigateur Chrome.

 Innover

Pour répondre aux meilleurs standards, le marketing digital s'invente de plus en plus. Vous vous demandez sûrement pour quelle raison. Et bien, le but ici est de fournir un contenu moins intrusif mais plus orienté vers sa cible. Ce qui répond aux besoins des utilisateurs. On assiste au développement de nouveaux outils de marketing, comme ceux de l'agence de télécommunications lausannoise Trio. Il s'appuie sur le geofencing.

Quant à son fonctionnement, il faut se référer à la directrice Laura Jenny qui expose de plus de détails à ce sujet. Il s'agit ici d'une pratique dont le géo repérage permet aux personnes d'être averties lorsqu'elles atteignent un périmètre par des supports compatibles. Il est question ici des smartphones. Par exemple, on peut afficher des annonces de pharmacie spécifiques directement sur le téléphone du client, si celui-ci se trouve physiquement à moins de 500 mètres.

Exigences strictes

Cependant, certaines conditions doivent être respectées. Les utilisateurs doivent approuver les notifications push ou télécharger les bonnes applications de la marque sur leurs téléphones mobiles. De plus, vous devez être à portée du signal de l'émetteur pour que le message lui soit envoyé.

« Il s'agit de faire passer le bon message au bon moment, à travers le bon canal. En procédant ainsi, on permet aux gens d'obtenir ce dont ils ont besoin de la manière la plus discrète possible. Il est important de garantir la transparence et de mettre en place le cadre juridique. Parce qu'une fois que vous avez collecté les données, vous ne pouvez plus l'utiliser n'importe comment. Voilà pourquoi il faut mettre en place une stratégie claire de collecte de données » selon l'affirmation de Laura Jenny.

Meilleure relation

De multiples informations indiquent aux marques ce dont les consommateurs ont besoin, même si ce ne sont pas les clients qui fournissent les informations. Havas Village, agence de communication installée à Genève, prend la météo comme source d'inspiration pour créer ses contenus. Lorsqu'on par exemple le retard de vol à Genève, Cointrin a créé une offre d'accès à une plateforme de streaming spécifique pour les passagers en attente à l'aéroport. "Cela permet d'obtenir des messages plus précis et intelligents répondant à des besoins significatifs. Cela nous permet d'établir des relations avec les clients et de résoudre des situations de manière amusante. Expliqué par Gabriel Mauron.

D'après certaines agences de publicité, cela aide à construire une image positive et à établir de meilleures relations à long terme avec les clients.

 De la publicité à nos rêves ?

Certaines marques commencent à investir dans un domaine sous-exploité de la publicité : le sommeil et les rêves.

 En 2021, une enseigne de bière américaine a soulevé une polémique avec une vidéo affirmant qu'elle pouvait contrôler les rêves des consommateurs. Ainsi, la société a créé des clips psychédéliques rythmés par l'apparition de canettes de bière, se déroulant dans un univers onirique.

Le spot a été envoyé à 18 "cobayes" pour les endormir avec un clip vidéo au bruit de fond. Concernant les résultats de l'expérience, des participants, avec un pourcentage de 30 ont affirmé que des produits de grande enseigne apparaissent dans leurs rêves.

 Y a-t-il un avenir qui vaut la peine de promouvoir des romans dystopiques comme George Orwell pour gouverner nos rêves ? Dans le texte, les experts ont fait référence à une marque de bière et a déclaré : "La science du cerveau a contribué à la conception de multiples technologies de dépendance qui constituent une grande partie de notre vie éveillée, des téléphones jusqu'aux médias sociaux. Ils ont aussi ajouté ceci : "Nous ne voulons pas que la même chose arrive au sommeil et aux rêves, les derniers refuges de notre esprit déjà meurtri"

Kinga Igloi, du Département des neurosciences fondamentales de l'Université de Genève, est discrète sur le contenu de la vidéo du Dr. " Aucune vérification n'a été faite sur ce message publicitaire. En règle générale, tout ce que vous voyez pendant la journée peut se répéter dans vos rêves. Alors ce n'est pas si facile de déclencher un rêve particulier." non." Surtout que notre cerveau fait des choix minutieux sur les informations pertinentes et émotionnellement manquantes », constate-t-elle.

 Modifier un rêve

Dans cette situation, des débats éthiques se tiennent pendant que la psychologie et les neurosciences constituent des branches où les progrès sont surveillés de près par les annonceurs. Au cours des dernières décennies, les progrès de l'imagerie cérébrale et de nombreuses études universitaires ont montré que le contenu des rêves peut subir des changements volontaires. Ici, on parle surtout par des stimuli externes tels que l'odorat, la lumière et le son.

La modification du sommeil et des rêves pour traiter les patients dépressifs et traumatisés fait déjà l'objet de recherches spécifiques, notamment en psychiatrie.

Les experts s'alarment sur le fait qu'on fasse usage de ce domaine sans notre consentement. Lorsqu'on se tourne vers le côté géant de la technologie, Du côté du géant de la technologie, on note l'existence de plusieurs appareils intelligents qui prétendent surveiller le sommeil des utilisateurs. Qu'il s'agisse des capteurs radar d'Amazon, l'iPhone et l'Apple Watch d'Apple, et même les appareils Fitbit et Nest Hub de Google. Dans cette lettre ci-dessus ouverte, certains scientifiques craignent de coexister avec ces objets connectés. Ils s'imaginent qu'ils pourraient "dérouler une bande-son personnalisée" pendant leur sommeil.

Selon l'un des membres de l'association Suisse des annonceurs, Jan De Schepper, il y a une différence entre rêver de quelque chose et l'acheter. "Le cerveau des gens n'a pas de boutons d'achat intégrés, et ils sont loin de pouvoir contrôler le consommateur à distance. Même s'ils essayent de mieux l'attirer et l'influencer, cela reste une chose difficile.

S'il ne s'agit pas de s'attaquer à l'inconscient suisse à ce stade, l'enjeu est de taille pour les annonceurs qui investissent dans un territoire moins exploré. Et ce, capable de produire des rendements énormes.

 Vers l'originalité

Certains Suisses connus comptent plusieurs abonnés sur Instagram. Les thématiques de leurs publicités portent généralement sur la mode, le voyage, les produits de beauté ou de soins. Ils abordent aussi des conseils portant sur la vie quotidienne.

On utilise un jargon pour désigner ces personnages souvent à forte notoriété. On les appelle les influenceurs. Toutefois, les influenceuses sont celles qui battent le record dans cette région de la Suisse. En effet, c'est une personne qui impacte les habitudes de consommation de ses followers. Leurs postes sur les réseaux sociaux leurs permettent de générer des revenus grâce à l'enseigne avec qui elles sont en partenariat.

Il s'agit d'un moyen très efficace que la plupart des marques utilisent. Une stratégie marketing qui se base sur la mise en place d'un produit publicitaire. L'objectif ici est de faire découvrir l'ADN de l'enseigne de façon relaxe. 

Ils affirment qui ne font ne font qu'ils aiment sans forcer. Et ce même s'il y a une forte somme en jeu.

Pour certaines agences de marketing, la crédibilité et l'authenticité priment sur tout.

On comprend par-là, que dans ce domaine, tout se fait naturellement. Il s'agit d'un secteur de plus en plus grandissant. L'opportunité pour les marques de se faire voir et de se faire entendre.

Quand on est influenceuse, il faut choisir un domaine pour lequel on a une passion. L'idéal est de choisir un s'approprié afin de ne pas s'éparpiller. De plus avec une telle sélection, il vous sera difficile de perdre de l'intérêt pour ce métier.

Il est important d'être totalement lié la publicité et de ne faire qu'un avec le produit de l'entreprise. Cela vous rendra plus original. Séduire une audience est tout un art mais c'est aussi une chose qui se fait naturellement. Vous aimez ce que vous faites et les autres aiment aussi ce que vous faites.

Depuis l'apparition du métier d'influenceur, la plupart des entreprises ont compris que c'était leur porte de sortie. Faire de la campagne publicitaire est devenue plus simple. Plus la notoriété de la personne est élevée, plus votre marque a plus de chance d'être connue.


TAGs
Publicité
Stratégie marketing
Influenceur
Marketing commercial
Campagne publicitaire
Marketing
partagez l'article sur les réseaux Facebook Twitter Linkedin email











6 Autre(s) annonce(s) de Brady










Autre(s) Annonce(s) de la même catégorie "marketing (1)"












Les Articles Consultés Récemment